Gaston Casimir SAINT-PIERRE (1833-1916) Jeune... - Lot 11 - Asta

Lot 11
Aller au lot
Estimation :
3000 - 5000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 9 000EUR
Gaston Casimir SAINT-PIERRE (1833-1916) Jeune... - Lot 11 - Asta
Gaston Casimir SAINT-PIERRE (1833-1916)
Jeune berbère dans un jardin de lauriers roses.
Huile sur toile.
Signée en bas à gauche.
81 x 52,5 cm.
Dans un très beau cadre en stuc doré à décor de feuillages.
Dim. (avec cadre) : 106 x 77,5 cm.

Bibliographie générale sur l'artiste : L'Algérie des peintres - 1830-1960, Marion Vidal-Bué, Éditeur Paris-Méditerranée, Janvier 2003.

Gaston Casimir SAINT-PIERRE (1833-1916)
Gaston Casimir Saint-Pierre est l'élève de Léon Cogniet et Charles Jalabert à l'école des Beaux-Art de Paris. Sa famille s'étant établie à Oran, il voyage dans tout le Maghreb. Fasciné par les couleurs et les coutumes de cet Orient, il peint notamment les communautés juives d'Algérie et se distingue par ces portraits féminins en costume local dont fait partie notre oeuvre.

S'appuyant sur sa formation académique, Saint Pierre excelle à restituer le velouté de la lumière sur les corps et les visages jeunes femmes revêtues de soieries et de tissus enrichis par de délicats drapés. Parés de bijoux berbères comme notre jeune fille, légèrement dénudés et posant souvent dans une attitude lascive, ces sujets féminins sont placés dans des décors orientaux évoquant la sensualité de cet orient sublimé.

La célébrité de Gaston Casimir SAINT-PIERRE est parisienne mais aussi algéroise, il expose au Salon de Paris des sujets orientalistes : Salon de 1870 : Les Adieux, Maison juive à Oran ; 1874 : Nedjma, l'Odalisque ; 1877 : Fête des femmes dans un mariage arabe à Tlemcen, province d'Oran ; 1879 : La sieste, Souvenirs d'Alger ; 1882 : Aziza, enfant de Tlemcen. Il exécute également les peintures du choeur de la cathédrale d'Oran, notamment représentant Saint-Louis débarquant à Tunis. 70 x 37 cm.

Il se fait ainsi une solide réputation de peintre. A ce titre, il fait partie des artistes qui participent en 1900 à la décoration de la grande salle du restaurant Le Train bleu à la gare de Lyon où il représente une vue de Marseille. Ses oeuvres sont également visibles au Musée du Trianon, au musée Bonnat et aux Musées des Beaux-Arts de Marseille et de Bordeaux entre autres.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue